Télétravail : Comment gérer son temps de travail à domicile ?

Le télétravail demande une grande responsabilité en termes de gestion de son temps et de sa charge de travail. Bien organisé, le travail à domicile favorise une bonne conciliation entre vie privée et vie professionnelle. Voici quelques difficultés auxquelles les télétravailleurs peuvent être confrontés, et des solutions pour y faire face.

Les horaires de travail

Du mal à structurer vos journées ? Vous passez trop de temps devant votre écran sans bouger ?

  • Fixez-vous des horaires de début et de fin de travail, et respectez-les. Il ne sert à rien de vous lever très tôt si vous ne vous mettez que beaucoup plus tard au travail et que vous ne parvenez pas à cesser de travailler à 18 ou 19 heures. Certes, il est tentant de démarrer sa journée « tranquille ». Mais écouter la radio, faire vos courses, aller courir, mettre un peu la télé peut aussi vous mener rapidement à démarrer votre journée de travail à 15 heures, ce qui ne va pas sans quelques conséquences pour la suite de votre semaine…
  • Afin de respecter ces horaires, vous devez d’abord évaluer sérieusement votre charge de travail. Evitez de vous dire « bof, je peux faire ça en une heure » si vous n’y êtes jamais parvenu auparavant. Prévoyez au départ un temps plus important que ce qui vous semble nécessaire pour chaque tâche. Avec l’expérience, vous pourrez ensuite mieux anticiper votre charge de travail.
  • Préparez la liste des tâches à effectuer dans la journée et établissez des priorités. Définissez ensuite des plages de travail en y incluant des pauses toutes les deux heures, ainsi qu’une véritable pause déjeuner. Il est essentiel de structurer votre journée pour rester concentré, éviter des horaires de travail « à rallonge » et maintenir un rythme de vie sain. Arrêtez de manger sur votre clavier !
  • Compartimentez vos tâches. C’est un fait : lorsque nous travaillons à la maison, nous sommes davantage tentés par les tâches domestiques qui nous entourent et n’attendent que nous pour être achevées. De deux choses l’une : soit vous avez un bureau dans une pièce à part entière et vous fermez la porte, soit vous vous accordez 15 à 20 minutes pour ranger votre espace de vie. Et n’oubliez pas de rappeler à votre conjoint si nécessaire que « travail à domicile » ne signifie pas forcément « j’ai le temps de faire le ménage » !

L’organisation : le maître mot

Se mettre au travail peut être beaucoup plus difficile chez soi qu’à l’extérieur. Si vous trouvez toujours une dizaine de choses à faire au moment où vous aviez prévu de vous mettre au travail, voici quelques conseils qui pourraient vous aider.

L’espace de travail

Délimitez un espace réservé au travail, ergonomique, où vous disposez de tout ce qu’il vous faut à portée de main. C’est aussi un moyen d’éviter que votre travail n’envahisse le reste de la maison, notamment si vous vivez en famille. Compte tenu du nombre important d’heures que vous allez passer devant votre écran, assurez-vous de disposer d’un mobilier adapté à un travail de bureau, à savoir au minimum une table (avec une surface suffisante pour y poser écran, clavier, ordinateur, tasse de café, etc.) et une chaise (si possible un fauteuil de bureau réglable en hauteur). Expliquez aux personnes qui vivent avec vous que, lorsque vous vous trouvez dans cet espace, c’est comme si vous n’étiez pas à la maison, qu’il ne faut vous déranger qu’en cas de « force majeure ». Psychologiquement, la délimitation de cet espace contribue également à éviter de mélanger vie professionnelle et vie privée.

  • Oui, le canapé du salon est tentant, mais non, la plupart du temps, vous n’y travaillerez pas vraiment, et vous aurez du mal à expliquer à votre coloc/conjoint/enfant que vous n’avez vraiment pas cinq minutes à lui accorder, vous êtes sur un document urgent.
  • Préparez-vous à travailler : se doucher et s’habiller comme si vous partiez au bureau peut être un moyen efficace de se conditionner. S’habiller permet de se mettre « en mode travail ». Oubliez le pyjama si vous vous installez face à votre écran à 8 heures 30 pour n’être vraiment réveillé qu’à 11 heures…

Les pauses

Créez des rituels : un café en replongeant dans son rapport entamé la veille, un thé devant ses e-mails ? Commencez la journée de travail en joignant un petit plaisir à une tâche qui vous mettra le pied à l’étrier en douceur. Ensuite, fixez-vous des objectifs et des récompenses. Par exemple, dites-vous qu’à l’issue de telle ou telle tâche, vous aurez droit à un petit moment de détente (dont vous aurez également fixé la durée au préalable).

  • Compartimentez les récréations et les pauses : si vous avez besoin d’une pause, prenez-la sciemment. Par exemple, les réseaux sociaux et la presse en ligne peuvent représenter une distraction agréable et un moyen de souffler. Parcourez-les sans culpabiliser, mais donnez-vous un temps limité pour le faire et évitez de les consulter par intermittence parce que vous n’arrivez pas à vous concentrer. Il vaut alors mieux quitter votre chaise et prendre une vraie pause pour déconnecter un peu. Si vous n’arrivez plus à vous concentrer en raison d’une trop grande fatigue, il peut être plus efficace de vous accorder une microsieste (10-15 minutes), plutôt que de lutter contre l’envie de dormir durant des heures face à votre écran. Vous serez parfois tenté de continuer à travailler coûte que coûte pour ne pas prendre de retard dans votre planning. Cependant, plus le temps passera et moins vous parviendrez à maintenir votre attention. En prenant le temps de vous reposer quelques minutes, vous pourrez retrouver énergie et concentration pour poursuivre votre travail.
  • Déjouez les tueurs d’attention : il n’est pas possible de rester concentré sur la même tâche des heures d’affilée. Aussi, outre les pauses que vous aurez programmées, alternez les tâches, par exemple emails, rédaction, appels et tâches administratives. Les recherches sur Internet peuvent aussi amener à perdre du temps : rien n’est plus chronophage que l’errance de la souris d’un lien à un autre alors que l’on est censé travailler… Vous pouvez limiter ces risques en installant par exemple des bloqueurs de publicité sur votre navigateur, ce qui vous évitera au moins les sollicitations des commerces en ligne. Evitez également le clic sur un lien sans aucun rapport avec votre recherche en cours.

La vie sociale

Parmi les sources de perte de temps, nous vous conseillons de vous méfier de Facebook. Vous commencez par profiter du téléchargement d’un fichier lourd pour jeter un œil sur vos dernières notifications et vous vous retrouvez à lire des articles sur le dernier épisode de votre série préférée, les sorties cinématographiques de la semaine… jusqu’au moment où vous vous rendez compte que vous avez déjà passé une demi-heure à surfer de lien en lien.

Prévenez vos proches. Nombreuses seront les personnes qui, vous sachant chez vous, ne pourront se faire à l’idée que vous travaillez et que votre temps est précieux. Sachez dire « non » en leur fixant un rendez-vous téléphonique au cours d’une de vos pauses programmées, ou en dehors de vos heures de travail.

Si vous vivez en couple ou en famille, vos proches pourront avoir tendance à vous solliciter davantage pour effectuer les tâches quotidiennes. Prenez le temps de leur expliquer que vous devez effectuer des journées de travail complètes et que vous n’êtes pas en vacances parce que vous travaillez à domicile. Evidemment, le travail à domicile est une source de flexibilité qui vous permet de vous organiser plus facilement pour effectuer une démarche administrative ou aller chercher vos enfants à l’école par exemple, mais pensez à maintenir un espace de travail dans lequel vous demanderez à vos proches de ne pas vous déranger. Et ne culpabilisez pas trop : avant de travailler à domicile, vous ne preniez pas sur votre temps de travail pour aller faire les courses et les ramener au bureau !

Share This