2016, une année charnière pour Codexa

Le début de l’année est le moment traditionnel du bilan des douze derniers mois et des projections pour les douze suivants. Comme l’an passé, Julien Cubier, responsable des services Commerce & Recrutement de Codexa, s’est prêté à l’exercice.

Nous avons ainsi pu faire le point sur l’année 2016 et les perspectives 2017 pour le marché de la rédaction de comptes rendus, et plus particulièrement pour Codexa : mutation des instances, qualité des retranscriptions ou évolutions technologiques…

Entretien.

2016, une année de transition

2016 : une année difficile pour le marché de la rédaction…

L’année 2016 a été compliquée pour la rédaction de comptes rendus. Le marché des institutions publiques a connu un retournement et dans le même temps le secteur privé a exercé une forte pression à la baisse sur les prix.

… à laquelle Codexa a réussi à faire face…

Codexa a dû faire face à une baisse généralisée des prix sur le marché, et une équation économique inédite. Pour y faire face, il a fallu revoir la stratégie commerciale en commençant par intégrer deux nouveaux chargés de clientèle, Badr et Arnaud.

Jusqu’à présent, nous n’avions pas eu besoin de prospecter : le bouche-à-oreille, fondé sur la qualité de nos prestations, suffisait. Aujourd’hui, la pression est telle, qu’il ne suffit plus d’attendre que notre téléphone sonne : nous devons aller chercher les clients là où ils se trouvent.

L’équipe commerciale intensifie sa prospection dans le secteur privé, pour être plus présent parmi les grands comptes, mais fournit aussi des efforts pour accompagner davantage les petites structures. Ces dernières se retrouvent mieux dans une société qui peut proposer des prestations moins formatées qu’ailleurs.

Par ailleurs, avec un marché baissier, une réduction des coûts de production a été nécessaire. Les équipes ont donc mené un important travail de rationalisation en 2016 qui a permis à Codexa d’être de nouveau compétitif sur le marché et de proposer des tarifs et des produits adaptés à ses clients.

2017 : un marché qui continue d’évoluer…

Un contexte législatif en mouvement

Depuis les lois Rebsamen et El Khomri, les instances représentatives du personnel (IRP) sont en pleine mutation. Ces dernières seront amenées à fonctionner autrement dans les prochaines années : mise en place de DUP, réduction du nombre de consultations et de réunions, etc.

Suivez toutes ces évolutions législatives dans notre rubrique Infos IRP.

Certaines entreprises ont déjà amorcé leur réorganisation. Les autres seront invités à le faire lors du renouvellement de leur mandat. Codexa, expert dans les réunions professionnelles, pourra accompagner ses clients dans cette évolution.

Nous avons formé notre équipe commerciale sur les nouvelles législations mises en place ces derniers mois. Elle pourra donc apporter des éclairages à nos clients. Si ces derniers ont besoin d’un accompagnement plus précis, nous continuerons de leur apporter une aide juridique par le biais de notre partenaire spécialisé en droit social.

Une clarification de la réglementation pour les procès-verbaux des instances

Dans le même temps, un cadre législatif a été clairement posé sur la profession… déjà vieille de 20 ans ! Auparavant, en cas de conflit concernant la rédaction du procès-verbal, les instances devaient se tourner vers la jurisprudence.

Il est désormais écrit que le secrétaire est le seul responsable du compte rendu, mais aussi qu’il peut recourir à un prestataire extérieur. La Direction ne peut plus se charger de la rédaction du procès-verbal. L’enregistrement des sessions aussi est encadré : le président ne peut plus s’y opposer (Art. D. 2325-3-2).

Un environnement technologique en accélération

En parallèle, l’environnement technologique se développe rapidement. Même si la retranscription automatique d’une réunion de CE ou d’une synthèse reste pour l’instant un fantasme, certaines applications, dans un environnement particulier, se présentent comme une véritable aide à la rédaction. Elles fonctionnent très bien pour les entretiens à deux, ou les dictées, après une séance plus ou moins longue d’apprentissage par la machine.

Loin de se dresser contre ces solutions novatrices, Codexa s’intéresse de près au sujet.

Nous observons toutes les opportunités qui pourraient se présenter pour offrir des prestations toujours plus adaptées à nos clients.

Aller plus loin sur le sujet : Pourquoi mon ordinateur ne peut-il pas retranscrire tout seul ma réunion ?

2017 : 3 défis pour Codexa

Retrouver une croissance satisfaisante…

Maintenir un niveau de croissance important dans un environnement devenu très concurrentiel est le premier défi que devra relever Codexa.

Les efforts que nous avons menés l’an passé sur nos coûts de production nous permettent de proposer tout type de prestations à des tarifs tout à fait réalistes. Le pari que nous avons fait l’année dernière s’avère gagnant, puisque nous avons déjà renoué avec la croissance en ce début 2017.

… tout en gardant notre fort niveau de satisfaction

Quand tout le monde baisse les prix, c’est rarement au profit de la qualité. Or dans notre métier, la seule chose qui compte, au final, c’est la qualité : la fidélité des retranscriptions, la clarté des comptes rendus et l’adéquation entre le produit et le besoin du client. Ce n’est pas une prestation qui est chère : c’est sa mauvaise qualité.

En 2016, Codexa a comptabilisé un taux d’insatisfaction inférieur à 1 %, c’est-à-dire que, sur l’ensemble de nos comptes rendus, moins de 1 % des comptes rendus produits dans l’année a fait l’objet d’un mécontentement ou d’une demande de reprise par nos clients. Cela démontre l’excellent travail réalisé par les équipes au quotidien : rédacteurs, Production, Planning et Qualité. L’objectif, pour 2017, sera de maintenir ce niveau d’exigence.

Et continuer de recruter au plus près des clients

Enfin, le troisième défi portera sur le recrutement, afin de disposer d’un maillage le plus fin possible sur tout le territoire. L’objectif de Codexa est de proposer à ses clients le rédacteur le plus proche de chez eux et le plus adapté à leurs besoins. L’idée est de réduire au mieux les frais de mission associés et d’accompagner la baisse des budgets des instances. Cela passera par le recrutement, mais aussi la montée en compétence des collaborateurs, pour que le rédacteur le plus proche soit aussi le plus compétent.

En conclusion

En 2016, nous avons fait face à un défi de taille : braver la tempête. Maintenant, il nous reste à nous organiser pour stabiliser la voilure et faire face aux prochains événements. Pour cela, Codexa continuera de s’appuyer sur les compétences et l’expérience des hommes et des femmes qui travaillent avec elle pour offrir la meilleure qualité à ses clients.

Share This