Pizza Team : le nouveau concept de réunions

Découvrons de nouveaux concepts qui émergent dans le langage de certaines entreprises. Peut-être avez-ou entendu parler d’agilité ou de stand-up meetings, mais connaissez-vous l’expression Pizza Team ?

Les réunions sont l’occasion d’entendre des langages un peu exotiques, voire ésotériques, d’un secteur à l’autre. Nous vous présenterons de temps à autre les nouveaux concepts que nous découvrons, comme les expressions nouvelles qui reprennent en fait des idées anciennes.

La taille idéale d’une équipe projet

L’expression vient d’Amazon : pour développer un projet informatique efficace, la taille de l’équipe dédiée ne doit pas dépasser le nombre que l’on peut nourrir avec deux pizzas, soit 8 personnes. Apparemment, la taille idéale pour faire émerger un projet de qualité serait comprise entre 5 et 12 : il faut que les membres soient suffisamment nombreux pour que l’équipe soit créative, mais pas au point que la cohésion et la communication se perdent…

Apparemment, le concept serait assez révolutionnaire pour les sociétés historiquement construites sur des modèles plus traditionnels et ayant un train de retard en matière d’outils informatiques. Dans les grandes entités, les directeurs ont visiblement tendance à mobiliser trop d’experts, ce qui réduit la qualité des projets et augmente considérablement la durée des chantiers. C’est un défaut d’autant plus critique pour des applications informatiques, dont les coûts de développement sont élevés : d’une part, les projets ne seront pas utilisés s’ils ne suscitent pas l’adhésion et d’autre part, le stade d’obsolescence est désormais atteint trop rapidement pour pouvoir se permettre des retards de 6, 12 ou même 18 mois… Conclusion, si l’équipe projet est de taille trop importante, il faut la réduire ou la diviser en sous-projets.

Une pizza ? Non, ceci est une révolution !

Ces dérives sont cependant étonnantes alors qu’il est assez connu qu’un groupe de travail doit être réduit pour être efficace, bien que dans toute entreprise, il y ait toujours des moments où le bon sens et l’efficacité opérationnelles puissent être un peu de vue perdues, indépendamment de la nécessité d’obtenir des résultats.

Il est également surprenant d’avoir besoin d’un concept simpliste pour revenir à des pratiques efficaces  – concept que les esprits taquins pourraient qualifier de fumeux – mais peut-être y a-t-il tout simplement un décalage générationnel entre anciennes et nouvelles méthodes de travail, particulièrement visible dans le domaine informatique. Après tout, l’introduction d’un concept simple comme celui de la mobilité – qui peut aussi être parfois fumeux – induit pourtant une organisation du travail radicalement différente, qu’il s’agisse d’aménagements des bureaux, de gestion des données, de transport, d’outils de travail, etc.

On pourrait toutefois se montrer un peu taquin quant à l’image de la pizza, qui ressemble quand même à une ficelle marketing pour vendre une méthode révolutionnaire… mais enfin, si la pizza génère de l’efficacité, on ne va pas s’en plaindre.

Et vous ? Avez-vous entendu parler d’autres concepts révolutionnaires ?

 

Le bingo des réunions

 

Ceux qui ont lu cet article ont aussi lu :

Share This