Qu’est-ce qu’un rédacteur de comptes rendus ?

Le rédacteur de comptes rendus est une aide précieuse à l’organisation de réunion. Mais en quoi consiste exactement ce métier au nom si commun ?

Un rédacteur n’est pas un scribe (qui est, lui, dédié à la copie manuscrite), ni un journaliste (qui doit, lui, enquêter pour apporter une information sur un sujet) et encore moins un écrivain (qui, lui, rédige ex nihilo des productions littéraires, scientifiques, etc.). Son travail se rapproche davantage de celui du greffier qui est responsable de la rédaction des minutes d’un conseil, par exemple.

Le métier de rédacteur de comptes rendus est bien spécifique. Le rédacteur œuvre au service du responsable du secrétariat d’une réunion professionnelle et rédige pour lui un compte rendu fidèle, impartial et complet.

Mais comment travaille-t-il ?

L’enregistrement

Pour rédiger son compte rendu, le rédacteur s’appuie généralement sur un enregistrement. Quand des clients ne souhaitent pas être enregistrés, les plus expérimentés sont également capables d’établir un document complet sur la seule base de leurs notes prises en séance.

La prise de notes

Le rédacteur doit réaliser un filage exhaustif de la réunion, afin d’identifier ultérieurement le nom de chaque intervenant. Il établit en séance le squelette du compte rendu final, en prenant plus ou moins de contenu pour gagner du temps plus tard au moment de la rédaction.

Il arrive que pour des questions de coût ou d’accès à un site, un preneur de notes ne puisse pas participer à une réunion. Dans ce cas, le client peut lui-même se charger des enregistrements sonores et fournir les éléments nécessaires à la bonne rédaction du compte rendu.

La rédaction

Vient ensuite le temps de la rédaction. Le rédacteur part de ses notes et utilise les enregistrements pour retranscrire toute la réunion, en respectant le niveau de retraitement demandé par le client. En effet, ce dernier peut opter pour différents formats de rédaction :

  • exhaustif, avec reformulation en français correct ou non ;
  • synthétique, au style direct ou indirect, avec un nombre de pages par heure défini par le client pour correspondre à ses besoins (meilleure lisibilité, contraintes d’affichage, etc.).

Le rédacteur reste fidèle à la pensée de l’intervenant. Il n’interprète pas et n’extrapole pas. Et s’il retravaille les propos, c’est pour rendre toujours plus claire l’idée du locuteur.

Ses compétences

Le rédacteur maîtrise la langue dans laquelle il intervient. Cette compétence lui permet de remettre à son commanditaire un compte rendu dans un français irréprochable. En outre, elle l’aide à comprendre les propos d’un intervenant, quel que soit le sujet abordé.

Comme la culture générale ne suffit pas toujours pour retranscrire tous les sujets traités en réunion, où les discussions peuvent être très techniques, il mobilise également ses compétences en recherche documentaire. Il peut ainsi décrypter les concepts qui se cachent derrière les nombreux acronymes qu’il rencontre.

Le rédacteur s’appuie également sur son expérience dans le métier et chez le client. Elle lui permet d’identifier les sujets ou situations sensibles et de les traiter de manière adéquate.

Qui fait appel à ses services ?

Un rédacteur rédige beaucoup de comptes rendus d’instances représentatives du personnel (IRP), telles que des comités d’entreprise (CE) ou des comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT).

Il intervient également dans la rédaction de communications internes ou externes (conférence de presse, conseil scientifique, etc.), d’actes de colloque ou université d’été, ainsi que des minutes de la vie institutionnelle (conseils régionaux, réunion de concertation, etc.).

En somme, le rédacteur est une aide capitale à l’organisation d’une réunion

Le travail du rédacteur permet au secrétaire de participer pleinement aux débats. Par ailleurs, recourir à l’assistance d’un rédacteur permet au commanditaire de se consacrer à des tâches à plus grande valeur ajoutée, tout en s’assurant de disposer d’une retranscription fidèle et impartiale qui améliorera la communication et l’organisation de la réunion suivante.

Share This